TĂ©moignage de Geoffroy en volontariat CES chez Inex Slovakia

Je suis arrivé à Bratislava cinq jours avant mon anniversaire. Je ne savais pas que cette aventure serait un cadeau permanent. Le début de 11 mois en tant que volontaire en charge des activités promotionnelles. 11 mois intensifs que je vous propose de découvrir à travers ce témoignage.

Premières impressions

Si vous vous demandez ce que fait un Belge Ă  Bratislava Ă  son arrivĂ©e, voici quelques rĂ©ponses. Dans un premier temps, j’ai pu dĂ©couvrir le centre ville avec Peto, mon mentor, et dĂ©guster la fameuse Kofola. Une boisson dont je suis tombĂ© amoureux. Puis je me suis prĂ©cipitĂ© pour visiter la Tour UFO. De lĂ , la vue Ă©tait merveilleuse. J’ai mĂŞme eu droit Ă  une visite guidĂ©e de la ville. Une visite très intĂ©ressante. Et c’Ă©tait gratuit.

Puis ce fut Ă  mon tour de faire visiter mon pays : la Belgique. Lors d’un Tea Meeting, j’ai pu organiser une prĂ©sentation sur le pays de Jacques Brel et Jean-Claude Van Damme. Parce que je suis fan d’histoire, je me suis beaucoup concentrĂ© sur le passĂ© compliquĂ© de ce petit pays. J’ai Ă©galement pu partager avec le public quelques anecdotes sur notre gastronomie et nos fameuses bières. Pour accompagner cette prĂ©sentation, quelques spĂ©culoos, du chocolat belge et des petites bouchĂ©es au sirop de Liège.

Durant mes premiers jours au bureau, j’ai eu de nombreuses prĂ©sentations sur les diffĂ©rents types d’activitĂ©s d’Inex.
J’ai Ă©galement visitĂ© Vienne pour la première fois. C’est une superbe ville que j’ai vraiment adorĂ©e. (…)
Puis j’ai dĂ©couvert qu’il y avait aussi d’autres volontaires europĂ©ens en Slovaquie. J’ai pu les rencontrer Ă  TrenÄŤĂ­n, lors d’une rencontre.
C’est une charmante petite ville. J’ai vraiment apprĂ©ciĂ© l’ambiance lĂ -bas. (…)

Le dĂ©but du printemps 

Amandine est arrivĂ©e en mars. Comme moi, elle Ă©tait sur le point de commencer son projet de Corps EuropĂ©en de SolidaritĂ© avec Inex. Ensemble, nous avons participĂ© Ă  une visite guidĂ©e nocturne. Nous avons beaucoup appris sur les sombres lĂ©gendes de Bratislava. (…)
Ensuite, je suis retournĂ© Ă  Vienne. Un de mes amis venait pour visiter la ville autrichienne. Il faisait encore un peu frais, mais c’Ă©tait gĂ©nial de le revoir. J’ai mĂŞme rĂ©ussi Ă  le convaincre de venir Ă  Bratislava pour goĂ»ter au halusky et au fameux Kofola. Je pense qu’il a apprĂ©ciĂ©.
Puis, courant avril, j’ai pris le temps de visiter le château de Bratislava et le mĂ©morial Slavin. Deux endroits intĂ©ressants que je recommande ! (…)

DĂ©but du printemps,  Amandine et moi avons aidĂ© le personnel d’INEX Ă  organiser une fĂŞte pour le 30ème anniversaire d’Inex. C’Ă©tait formidable de rencontrer toutes ces personnes passionnĂ©es par le volontariat. Alors que le soleil revenait lentement, Robo est venu nous apporter davantage, nous racontant tout sur le Portugal lors d’une charmante Tea Meeting très interactive. (…) Il a prĂ©sentĂ© la culture et les traditions portugaises. C’Ă©tait très intĂ©ressant et la nourriture portugaise Ă©tait très savoureuse. Aussi, mi-mai, avec l’Ă©quipe Inex, nous avons participĂ© Ă  Mila Pre Mamu, c’Ă©tait pour cĂ©lĂ©brer la fĂŞte des mères et leur permettre de passer de bons moments en famille. Et quelques jours plus tard, j’ai prĂ©sentĂ© un nouveau jeu lors d’une rĂ©union : le Cultionary. Un jeu qui interroge chacun sur ses propres stĂ©rĂ©otypes et prĂ©jugĂ©s de manière ludique. Un atelier interculturel que j’ai beaucoup aimĂ© animer.

Le mois de mai a aussi Ă©tĂ© l’occasion pour moi de visiter des endroits très intĂ©ressants. En effet, je suis entrĂ© dans le château de Bratislava et j’ai eu l’occasion de profiter des expositions Ă  l’intĂ©rieur (…) de visiter le parc national des Pieniny, en Pologne, et d’aller au sommet de TrzyKorony ! La vue Ă©tait magnifique. Je suis allĂ© pour la première fois Ă  Ĺ trbskĂ© Pleso. 

L’Ă©tĂ© arrive 

L’Ă©tĂ© a Ă©tĂ© intense. Très intense. Cela a commencĂ© par la deuxième partie de la LeadershipAcademy. C’Ă©tait plein d’ateliers pour nous prĂ©parer aux prochains chantiers en tant qu’animateurs. C’Ă©tait gĂ©nial de faire dĂ©couvrir aux autres participants quelques repas belges. Je leur ai prĂ©sentĂ© la mitraillette. Je pense qu’ils ont apprĂ©ciĂ©. J’ai beaucoup appris lors des ateliers et les gens Ă©taient très gentils. De plus, c’Ă©tait ma première fois Ă  Banská Stiavnica. La ville est très belle. 

Je dois le dire aussi : Amandine et moi avons beaucoup travaillĂ©. Mais heureusement, la motivation Ă©tait lĂ . C’Ă©tait intense de prĂ©parer simultanĂ©ment les chantiers, les articles de blog, les publications sur les rĂ©seaux sociaux, un chantier et le 30e anniversaire d’Inex. Nous avons accompli beaucoup de tâches mais nous avons survĂ©cu. Au milieu de ce travail ardu, nous avons eu quelques instants de rĂ©pit. En effet, nous avons visitĂ© Malá Fatra et le magnifique village de ÄŚiÄŤmany.

Aussi, j’ai dĂ©couvert que j’Ă©tais un vrai amoureux de la randonnĂ©e, pour me prĂ©parer avant les chantiers, j’ai beaucoup marchĂ© dans la forĂŞt autour de Bratislava. La mĂ©tĂ©o Ă©tait très favorable pour ce genre d’activitĂ©s, j‘ai beaucoup marchĂ© pendant mon volontariat. Il y a beaucoup de bons endroits Ă  visiter près de Bratislava. Cette ville est très bien situĂ©e. Il existe de nombreux sentiers de randonnĂ©e intĂ©ressants Ă  faire. Celui qui mène au château de Devin, par exemple. L’un de mes endroits prĂ©fĂ©rĂ©s près de Bratislava est Ă©galement la tour d’observation de Königswarte, du cĂ´tĂ© autrichien.

Un ocĂ©an d’aventures

Animateur, animation, gestion de projet, questions financières… Oh mon dieu, j’Ă©tais animateur dans deux chantiers et j’ai survĂ©cu : Lukovistia (rĂ©novation dans une ancienne Ă©cole) et Slatinka (travail dans un Ă©co-village). Lukovistia Ă©tait un chouette chantier. Au sud de la Slovaquie, c’est un endroit paisible. Un petit royaume gouvernĂ© par la nature, de grandes collines et des forĂŞts profondes. Mais Slatinka, le village de conte de fĂ©es, Ă©tait le meilleur. La dynamique de groupe Ă©tait agrĂ©able et les activitĂ©s de temps libre au milieu de la Slovaquie (Banska Stiavnica, Banska Bystrica, château de Zvolen, promenade en forĂŞt) avec des gens motivĂ©s Ă©taient merveilleuses. C’Ă©tait tellement bon de passer du temps avec un groupe sympathique autour du feu avec du špecaÄŤky et du bon fromage. De plus, c’Ă©tait ma première expĂ©rience avec une douche extĂ©rieure. (…) J’ai dĂ©couvert beaucoup de choses, que ce soit sur les autres cultures, sur l’histoire des lieux et aussi sur moi-mĂŞme. Je me sentais utile en participant Ă  des projets qui avaient du sens.

Beaucoup de voyages

Après ces semaines intenses Ă  Lukovistia et Slatinka, je suis parti deux semaines Ă  Hambourg, pour un autre projet international. Changement d’ambiance. Cette fois, c’Ă©tait au mĂ©morial de Neuengamme, un ancien camp de concentration. Il s’agissait d’entretenir le site mais aussi de participer Ă  des expositions très intĂ©ressantes. Ce fut une expĂ©rience très enrichissante, notamment en terme de citoyennetĂ©. (…) Je crois que ce chantier sera une expĂ©rience que je n’oublierai pas. Nous avons mĂŞme eu l’occasion de discuter avec un survivant de l’holocauste et aussi avec la deuxième gĂ©nĂ©ration. La fille d’un dĂ©portĂ© et le fils d’un SS se sont rĂ©unis pour nous raconter leur histoire. C’Ă©tait très enrichissant !

J’ai profitĂ© de mon sĂ©jour Ă  Hambourg pour me rendre au Danemark. J’espĂ©rais rejoindre Kolding mais, hĂ©las, ce jour-lĂ , c’Ă©tait le chaos sur les rails et j’ai dĂ» me rĂ©signer Ă  prendre un bus. La route a Ă©tĂ© longue mais je suis finalement arrivĂ© Ă  Padborg. J’ai pu me promener un peu et prendre quelques photos. C’Ă©tait pendant un week-end de temps libre. C’Ă©tait bien d’ĂŞtre un peu seul. Une expĂ©rience de quelques heures mais gĂ©niale. C’Ă©tait ma première fois dans un pays scandinave.

Après toutes ces semaines de chantier et le travail intensif d’Inex, il Ă©tait temps de prendre du temps pour soi. Je suis donc parti Ă  Villach, une belle ville situĂ©e dans les Alpes autrichiennes, proche de l’Italie et de la SlovĂ©nie. L’ambiance y est vraiment sympa. C’Ă©tait peut-ĂŞtre Ă  cause du soleil mais j’avais l’impression que cette ville dĂ©gageait quelque chose de mĂ©diterranĂ©en. Surprenant pour un endroit autrichien.

Villach est une petite ville très proche de Tarvisio, une belle petite ville du cĂ´tĂ© italien. Elle est nichĂ©e dans les montagnes. J’y suis allĂ© directement pour me promener et dĂ©couvrir cet endroit. J’ai Ă©tĂ© littĂ©ralement Ă©bloui par la beautĂ© des lieux et la tranquillitĂ© qui y rĂ©gnait. J’avais l’impression d’avoir cet endroit pour moi tout seul. Je pense que le mieux c’est d’aller dans ce genre d’endroit en septembre, ça permet de ne pas avoir affaire aux touristes et aux enfants qui crient partout.

Depuis Villach, il est très facile de rejoindre Arnoldstein. La ville est dominĂ©e par de nombreux sommets. Sur l’un d’eux se rejoignent les cultures germanique, slave et latine. C’est la triple frontière entre l’Autriche, la SlovĂ©nie et l’Italie. J’y suis allĂ©. Une balade très agrĂ©able et intense. 

Je suis Ă©galement retournĂ© Ă  Vienne pour visiter les appartements de l’impĂ©ratrice Sissi. (…) HonnĂŞtement, l’Autriche est devenu mon coup de coeur. Pour moi, c’est le meilleur pays d’Europe. Il possède des paysages magnifiques, une histoire très riche et surtout un excellent rĂ©seau ferroviaire. Je dis souvent qu’ils ont une station par montagne. Ils sont conscients de leur potentiel touristique et savent le mettre en valeur.

Les feuilles tombent 

Après cet Ă©tĂ© intensif, nous avons organisĂ© avec Inex la remise des attestations de participation. C’Ă©tait un moment idĂ©al pour discuter des chantiers et des responsabilitĂ©s d’animateurs. Nous avons ensuite terminĂ© par une partie de bowling. J’ai gagnĂ© !

Peu de temps après, je suis retournĂ© Ă  Slatinka pour un week-end de volontariat. C’Ă©tait gĂ©nial de revoir ce bel endroit avec les merveilleuses couleurs de l’automne. Un week-end magique pour travailler dans les bois et les prairies dans une ambiance que seul l’automne peut apporter.

Après ce week-end Ă  Slatinka, je suis immĂ©diatement parti pour les Tatras. Mon objectif Ă©tait d’atteindre le sommet du Rysy, le plus haut sommet de Pologne, Ă  2501 mètres d’altitude. J’ai rĂ©ussi Ă  monter jusqu’Ă  1937 mètres mais malheureusement j’ai Ă©tĂ© surpris par la neige. Les tempĂ©ratures Ă©taient nĂ©gatives. Le vent soufflait fort. Ă€ contrecĹ“ur, j’ai dĂ» abandonner. Je pense que c’est ma plus grande dĂ©ception avec ce volontariat. Devoir reculer de deux kilomètres du but.

Thé et citrouilles

Après cette aventure dans l’endroit le plus glacĂ© de Slovaquie, j’ai participĂ© Ă  quelques Tea Meetings (Islande et Halloween), organisĂ©s par Amandine. C’Ă©tait très très intĂ©ressant ! J’ai beaucoup appris sur les traditions paĂŻennes et son chantier. (…)

Période de Noël 

NoĂ«l approchait dĂ©jĂ . J’ai eu la chance de participer Ă  un Tea meeting oĂą je prĂ©parais des cadeaux pour des seniors cĂ©libataires. Cela m’a fait plaisir de participer Ă  de telles actions de solidaritĂ©. Ce sont des choses qui me tiennent Ă  cĹ“ur. Ensuite, j’ai aussi passĂ© un bon moment à Zážitkovica. C’Ă©tait gĂ©nial de revoir Banska Stiavnica Ă  nouveau et… sous la neige. Malheureusement, le week-end a Ă©tĂ© trop rapide. 

Lors de ma dernière semaine, nous avons organisĂ© une fĂŞte avec beaucoup de monde pour NoĂ«l. Amandine et moi avons pu prĂ©senter nos aventures lors d’une prĂ©sentation. C’Ă©tait formidable d’en parler aux gens.

Envie d’en savoir plus sur les projets du Corps EuropĂ©en de SolidaritĂ© ? 

Participe Ă  une de nos sĂ©ances d’information ! Inscris-toi ici